openaxs - fiber connection for everyone

Mia Engiadina: un architecte de renom participe au projet

L’Engadine fait un usage exemplaire des technologies numériques pour assurer son développement. Un centre de rencontre traduira bientôt dans la pierre cette vision de l’avenir, à La Punt Chamues-ch. Les plans du célèbre architecte britannique Norman Foster sont spectaculaires.

Comme l’a malicieusement relevé Barbara Josef, la modératrice de la conférence FTTH d’openaxs, le président du fournisseur d’énergie Mia Engiadina est un «récidiviste». Jon Erni y a présenté en effet pour la troisième année de suite les progrès de la numérisation en Engadine.

  • La première fois que Jon Erni a exposé sa vision, c’était il y a deux ans, à la conférence FTTH d’openaxs organisée à Scuol, dans son canton d’origine: «Grâce à la numérisation, il n’y aura plus de région périphérique». Il avait alors montré comment il compte accélérer la mutation: «si nous rapprochons les personnes dont le cœur est en Engadine, notre avenir est assuré.» Il a par exemple trouvé un gros investisseur ayant les reins solides, Beat Curti.
  • Son deuxième exposé, tenu à la conférence de Naters, portait sur le déploiement de la fibre optique au-delà des limites des vallées. Il y a parlé des efforts des communes, qui ont notamment cherché ensemble à relier les écoles au réseau de fibre optique, ainsi qu’à créer des lieux de rencontre qui soient aussi des lieux de travail.
  • Cette fois, il montre des images spectaculaires du centre de rencontre prévu à La Punt Chamues-ch. Norman Foster a conçu un édifice baigné de lumière relevant à la fois du lieu de travail, du centre de séminaires et du complexe sportif, avec en plus des boutiques et des restaurants.

Les choses pourraient aller très vite
Norman Foster, mandaté par Mia Engiadina pour ce projet, s’est inspiré d’éléments architecturaux des maisons traditionnelles de l’Engadine, ainsi que du paysage environnant. Des matériaux locaux seront utilisés, à l’instar des bardeaux en mélèze. De vastes baies et des coupoles translucides baigneront par ailleurs l’intérieur d’une atmosphère lumineuse.
Près de 40 millions de francs de fonds privés seront investis. À moins d’obstacles juridiques ou de retards dans les travaux, Mia Engiadina s’attend à ce que le chantier dure 18 mois. Autrement dit, l’InnHub pourrait déjà être inauguré à la fin de 2021.
L’Engadine peut compter, pour son avenir numérique, sur l’appui du monde politique. La Confédération et le canton soutiennent le projet dans le cadre de la Nouvelle politique régionale (NPR). L’infrastructure à large bande de l’Engadine a été déclarée d’importance systémique – ce qui aurait dû être fait depuis longtemps dans d’autres régions de Suisse.