openaxs - fiber connection for everyone

La Thurgovie a besoin d’un ADN numérique

L’association «Smarter Thurgau» vise à préparer à l’avenir numérique qui se profile le canton, les communes, les écoles et les entreprises. Elle compte surtout s’adresser aux seniors, qui sont les décideurs d’aujourd’hui.

Le canton de Thurgovie n’a pas de grande ville, et son organisation est extrêmement morcelée. On y trouve 100 fournisseurs d’énergie pour 80 communes, soit 1,2 fournisseur par commune – un record en Suisse.
En outre, il n’y a que très peu de grandes sociétés, mais un très grand nombre de petites entreprises, souvent à caractère industriel ou commercial, et qui n’ont guère d’affinités avec les technologies numériques. Le pays du cidre (Mostindien) n’est pas la Silicon Valley. D’où le défi de savoir comment un aussi grand nombre de petits acteurs aux faibles compétences numériques pourront réussir ensemble la transition numérique.

Remerciements à openaxs
Le Conseiller d’État Walter Schönholzer est formel: «il faut miser sur la collaboration.» Elle a déjà fait ses preuves au cours des dernières années, quand il s’est agi de construire un réseau de fibre optique performant. Il s’ensuit que 50% des ménages du canton sont déjà raccordés au réseau de fibre optique – taux largement supérieur à la moyenne suisse (33%).
Or openaxs est pour beaucoup dans l’étroit maillage actuel du réseau, comme Walter Schönholzer tient à le rappeler, en remerciant l’association de son important engagement. À l’époque du monopole, Swisscom négligeait souvent les petites communes – jusqu’à ce que les fournisseurs d’énergie locaux soutenus par openaxs entrent en scène et qu’ainsi, Swisscom soit bien obligé d’investir dans son infrastructure.
L’infrastructure est bonne, mais qu’en fait la Thurgovie? Le canton mise là encore sur la collaboration pour réaliser le passage au numérique. Une plateforme a été créée, sous le nom de «Smarter Thurgau».

Plateforme multiservices
Cette plateforme s’adresse moins aux natifs numériques qu’aux autorités et aux entreprises qui prennent les décisions aujourd’hui. «Nous devons rallier à notre cause les personnes qui détiennent le pouvoir dans le canton: les chefs de service, les dirigeants et les propriétaires d’entreprises, les conseils d’administration, les directeurs d’écoles», explique à la conférence FTTH d’openaxs Manfred Spiegel, directeur de Smarter Thurgau.
«Chacun est l’artisan de son bonheur. Le bonheur de la Thurgovie doit dès lors venir de l’intérieur du canton», souligne Manfred Spiegel. À cet effet, l’association Smarter Thurgau regroupe en son sein des personnalités issues de la politique, de l’économie, de la formation, du sport et du monde associatif, qui toutes ont pour objectif commun de préserver l’attractivité du canton.
Smarter Thurgau offre à tout un chacun une plateforme numérique multiservices. L’association cherche surtout à atteindre par ce canal la génération plus âgée. Car les personnes aux tempes grisonnantes ont un rôle à jouer dans la «valse des technologies», selon l’expression employée par le magazine allemand Spiegel pour décrire la numérisation.
Smarter Thurgau se donne quatre ans pour que le numérique fasse partie de l’ADN du canton. En effet, et les intervenants à la conférence originaires de Thurgovie en sont persuadés, un canton rural doit plus qu’un canton urbain saisir toutes les opportunités du numérique. «Qui n’avance pas recule», prévient le Conseiller d’État.